Le jeu pathologique est une maladie frappant des joueurs issus de catégories fragilisées, d’après cette étude leur profil est en constante évolution en cette période de crise et frappe de plus en plus de femmes seules les personnes à faible revenu des sans-emploi et des immigrés. L’engrenage commence avec le surendettement, le joueur compulsif consomme de grosses quantités d’argent afin de revivre les sensations grisantes du gain dans un premier temps, puis rapidement pour éponger des dettes. La spirale implacable se met en place, les joueurs étant persuadé de pouvoir se refaire. Les conséquences sociales de son addiction aux jeux d’argent ne se font pas attendre, enfermé dans sa logique, irritable et moins disponible pour ses proches et sa famille, il perd peu à peu notion de la réalité avec le risque que cela comporte pour son emploi. Mensonge vole violence dépression nerveuse, le tableau est sombre dans les cas extrême pouvant aller jusqu’à atteindre la santé du joueur pathologique.

Jeux d’argent et concours

Les jeux d’argent et les jeux concours pullulent sur Internet, que ce soit des jeux instants gagnants, des tirages au sort, des quizz (jeu de questions réponses) ou encore des concours créatifs, les thèmes abordés sont nombreux. On peut évidemment se poser la question sur ses réelles chances de gain étant donné le nombre de participants. Pourtant le temps pris pour participer à un tirage au sort n’est que de quelques minutes pour remplir le formulaire d’inscription, le jeu en vaut donc la chandelle. Quel que soit le site organisateur, afin de se faire une idée de son sérieux il faudra se renseigner sur le règlement du jeu déposé chez un huissier dont une copie devra être disponible sur le site d’organisateur.

Jeux d’argent chiffres

L’industrie des jeux d’argent et peu loquace sur les chiffres générés par son activité, afin de lever un coin du voile voici quelques chiffres révélateurs. En France près de 30 millions de personnes jouent, 10 millions d’entre eux avouent jouer régulièrement environ 11 € par semaine notamment sur les paris hippiques. Tous jeux confondus les Français jouent 570 € parents, les Britanniques près de 1700 €. Les poids lourds de l’industrie sont Sportingbet qui pesait 1,74 milliards d’euros en 2009 suivis de William Hill 1,23 milliards d’euros.

Jeux d’argent coran

Les religions se sont toujours posé la question du bien et du mal en fonction de leur dogme. Ainsi pour les jeux d’argent le Coran ne déroge pas à la règle, en fournissant quelques repères aux musulmans. Pour ainsi dire les jeux d’argent ne sont pas vus d’un bon œil, par l’islam essentiellement à cause du risque d’addiction et des conséquences citées plus haut dans cet article. Selon les interprétations du Coransur la sourate N°5 « Écartez-vous-en afin que vous réussissiez », il n’y a pas d’interdiction à proprement parler mais plutôt une recommandation, une invitation à la retenue dans les jeux d’argent. Pour d’autres l’interdiction se justifie clairement vu les risques d’asservissement dus aux risques d’addiction, menant à une perte de liberté et de dignité de l’homme.